Barbière cordiforme, tripode, en placage de noyer à décor marqueté dans des cartouches de fleurs et branchages feuillagés. Encadrements de sycomore.
Elle ouvre par un abattant dévoilant un miroir biseauté et une tablette gainée de cuir rouge grenat. Un petit tiroir central actionne l’ouverture de deux casiers latéraux et sur le coté un vantail donne l’accès à un casier de rangement. Trois pieds galbés ornés de bronzes supportent ce petit meuble de belle facture, de style Louis XV et d’époque XVIIIe.


Ce type de meuble, qui apparaît dans les années 1740 pour disparaître vers 1760, a pour inventeur l’ébéniste Germain LANDRIN un des ébénistes les plus ingénieux de son temps, maître en 1738,  il en a fait plusieurs répliques. Il est également probable qu’il utilisa quelques différences de construction ou une variante dans le décor pour satisfaire les commandes des clients.

La barbière était le nom pudique de la coiffeuse pour les hommes.

Vernis au tampon

H. 80,5 cm L. 58 cm P. 48 cm.

 

Rèf. G606

 SHOWROOM - CENTRE VILLE DE VALENCE (26)

map

 

2019-07-10-23-39-12-salle-1
galerie-meubles-art-valence-01
galerie-meubles-art-valence-03
galerie-meubles-art-valence-04
galerie-meubles-art-valence-05
galerie-meubles-art-valence-06