Suite de six fauteuils au modèle des sièges conçus pour la Convention par G. JACOB, en acajou massif à dossier avec bandeau en hémicycle, centré d’une frise à décor de palmettes ajourées, les consoles d’accotoirs en dauphins à têtes de lions stylisés, reposant sur des pieds antérieurs fuselés, bagués et godronnés et des pieds postérieurs en sabre. Légère différence, au modèle de Georges Jacob de l’ancienne collection Eugène Rouart, (voir photo), dans les pieds fuselés et également au niveau du bandeau décoré de papier peint à l’antique que Jacob nommait « camées ». Ce bandeau n’est d’ailleurs présent que sur de très rares exemplaires comme celui conservé au musée Marmottan. Mais ce siège eu un tel succès que l’on constate d’autres différences entre plusieurs modèles estampillés Georges Jacob, qui les exécuta dès 1792 à la demande de la Convention Nationale et notamment pour le Comité de Salut Public. S’il n’existe pas de style révolutionnaire, c’est bien durant cette période que ce modèle de sièges fût conçu, en rupture totale avec les styles de l’ancien régime, c’est ainsi que la créativité de Georges Jacob lui permit aussi de rompre avec son passé de principal fournisseur de sièges de la famille royale et il deviendra du fait de son talent le principal fournisseur de l’Empire dont il inventa le style.

Nos sièges sont revernis et le tissu de garniture de la galette d’assise sera choisi par le client.

 Entre Louis XVI et le Directoire c’est un vrai salon révolutionnaire !

Haut. : 95 cm - Larg. : 59 cm - Prof. : 47 cm.

 Réf. : S322

 SHOWROOM - CENTRE VILLE DE VALENCE (26)

map

 

2019-07-10-23-39-12-salle-1
galerie-meubles-art-valence-01
galerie-meubles-art-valence-03
galerie-meubles-art-valence-04
galerie-meubles-art-valence-05
galerie-meubles-art-valence-06